Do you speak FCL O55 ... ?

Aller en bas

Do you speak FCL O55 ... ?

Message  RIAZUELO le Dim 11 Fév 2018, 21:37

Bonjour à tous,

Certains d'entre vous on peut-être éprouvé le besoin d'aller voler hors de France et parmi ceux là, une fraction (grosse ou petite) a aussi éprouvé le besoin d'être en conformité (je n'ai pas dit respecter  Very Happy ) avec la règlementation qui prévoit que la licence du dit aventurier doit indiquer qu'il dispose du Privilège de radiotéléphonie l'habilitant à assurer les fonctions d'opérateur de radiotéléphonie en français et en anglais.
Ce privilège n'est pas éternel et en ce qui me concerne, le carrosse va se transformer en citrouille (c'est le chapitre Remarques qui le stipule) le 31 Janvier 2022 ... sauf si avant cette date fatidique je repasse un gros 1/4 d'heure avec James, qui tel une bonne fée m'en remettra pour 4 ans, sauf si d'ici là mes compétences linguistiques s’effondraient ...

James est un examinateur (et formateur) de Aviation English Private School, Belge comme son école, à moins qu'il ne soit Anglais au vu de la façon, parfaire pour mes oreilles, dont il s'exprime dans la langue de Shakespeare. Il parle aussi un français quasi parfait qui peut aussi faire penser qu'il est issu d'un métissage parfaitement réussi, car en plus il est extrêmement sympathique. La Belgique, malgré ce qu'on peut entendre ici et là est en Europe et vit comme nous dans le giron de l'EASA. A ce titre on peut y obtenir le parchemin nommé FCL.055 qui permet d'être en règle avec les maréchaussées volantes  Européennes.

Tout ceci ne serait que détail si certains d'entre vous n'avaient pas renoncé à être en conformité avec la règlementation ou (plus grave ?) à franchir nos frontière pour voir si l'air y est plus pur, voire plus porteur ...
Ces renoncements pourraient avoir pour origine le fait que si on ne comprend pas l’infâme enregistrement d'une conversation entre un contrôleur au bord de la crise de nerf et quelques Texans voulant absolument se poser malgré un réacteur en feu, la scène se passant bien sûr à Kennedy Airport (ou un autre endroit malfamé où jamais on ira se griller les ailes), on n'aura pas le sésame offrant le Privilège de radiotéléphonie qui va bien.

Les Belges appliquent la règlementation à la lettre mais aussi dans l'esprit. James, assisté d'un collègue Belge qui vous scrute via SKYPE, vérifie que vous pouvez défendre votre cause de pilote privé en Anglais. Cela passe par des mises en situations au plus près de ce qui ce passe dans la vraie vie d'un frenchy voyageur. Bien sûr, si dans ce contexte le niveau est insuffisant, il n'a pas le FCL ... Il ne s'agit pas de FCL au rabais ...

Oui, mais la Belgique c'est loin ..... cela dépend pour qui mais de toutes façons les Belges sont mobiles et les 26 et 27 Janvier derniers James était à Cholet où il a testé une bonne quinzaine d'impétrants (agents AFIS, pilotes pros et pilotaillons de notre catégorie). Un calendrier des sessions est présent sur le site d'AEPS ...

Deux petites choses pour conclure. Une pour l'anecdote : le collègue de James en Belgique que je n'ai pas vu mais entendu est Flamand et il échange avec lui dans un idiome qui ressemble furieusement au Néerlandais et qu'il semble aussi maîtriser parfaitement.
La deuxième qui l'est moins (anecdotique) c'est que les pilotes (français) d'un grand constructeur européen d'avions de ligne se font qualifier linguistiquement ... en Belgique Very Happy

Michel
avatar
RIAZUELO

Nombre de messages : 1041
Localisation : CHOLET LFOU
Constr./proprio. : Constructeur VLA F-PMTR
Date d'inscription : 23/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum