Régulateur Ducati sur Rotax 912

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Régulateur Ducati sur Rotax 912

Message  marc314 le Sam 30 Sep 2017, 12:07

Merci Claude pour cette explication - par un spécialiste - de l'incompatibilité qu'il peut y avoir PARFOIS entre le régulateur Ducati et les batteries au lithium.   Very Happy

Par contre ce n'est pas la photo qui me convainc car il n'y a aucune explication et ce peut donc être tout et n'importe quoi (surcharge de 220 V par 30A, feu d'origine externe, séjour prolongé dans la mer ou dans une décharge, etc.).

Par ailleurs, il confirme que les régulateurs de technologie MOSFET sont adaptés aux batteries au lithium et il préconise un régulateur MOSFET qu'il ne nomme pas et qu'il ne met même pas dans son catalogue de vente ... cataloque qui au passage ne vend aucune batterie au plomb mais 3 aux lithium  Twisted Evil

Marc
qui part de suite faire un tour dans son MCR équipé d'une batterie LiFePo4 avec limiteur de basse ET HAUTE tension et d'un régulateur MOSFET qui n'a pas de borne de signal et qui tient le choc même si la batterie est débranchée accidentellement  bounce
avatar
marc314

Nombre de messages : 114
Localisation : LFXU
Constr./proprio. : proprio ULC 80CV Blue Line n°407
Date d'inscription : 19/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Régulateur Ducati sur Rotax 912

Message  CHARLIER le Sam 30 Sep 2017, 13:28

Tout à fait d’accord, la photo est « journalistique ».

Ce qui est à retenir c’est qu’il faut toujours prendre garde à l'effet de bord et que l’on ne connaît pas tout sur tout.

Une analyse, une compréhension et une surveillance de tous les comportements possibles du dispositif est indispensable.

Pour sa confirmation « MOSFET », je note aussi qu’il préconise d’éviter les vibrations.
Pour son catalogue, à sa décharge, la communication est récente et le catalogue n’est peut-être pas encore mis à jour.

Enfin, s’il est à la tête d’une entreprise commerciale, je ne crois pas impossible (mais pas forcément facile) de nuancer l’offre issue de sa compétence et celle (qu'il DOIT impérativement rencontrer) issue de l’attente des clients.  

Reste encore à découvrir s’il va dévoiler les références de sa « pépite » et surtout expliquer le pourquoi elle est bien adaptée à TOUS les aspects du problème…

Dans ton cas, tu utilises une excellente batterie SUPER B, et en outre, la chose est sous contrôle : que faire de plus ? (mesurer la température des bobines ?)

Ici, ils avaient prévu de la pluie la nuit : la nuit… RIEN mais par contre, la journée   Shocked

CHARLIER

Nombre de messages : 342
Localisation : Dalhem, Belgique
Constr./proprio. : MCR01 ULc n° 135
Date d'inscription : 02/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Régulateur Ducati sur Rotax 912

Message  RIAZUELO le Dim 01 Oct 2017, 07:46

Bonjour Jean-Claude et à tous,

Les explications de Claude au sujet de la borne C du régulateur DUCATI, développées dans l'article d'ULM MAGAZINE (voir le lien indiqué par Jean-Claude) me "trouble" un peu ...
J'avais en tête que que C venait de Check, c'est à dire contrôle. C'est le moyen qu'a le régulateur pour "voir" la tension qu'il produit (et pas de s’exciter !) afin de faire son boulot de régulateur grâce à une référence de tension qu'il a en interne. Le câblage, consiste à relier B et R (qui sont reliés ensemble dans le régulateur) à la batterie (via le contact général) et la borne C est reliée au même point. Je ne vois pas comment il peut y avoir une différence de potentiel entre C et B ou R ....

Le dispositif de protection contre les surtensions qui est présenté est fabriqué par Schike. Il permet de piloter une lampe et/ou un relais qui pourrait couper l'alternateur. De plus, son seuil de déclenchement est ajustable. Je sais tout cela car il y en a un en cours d'installation sur le POLARIS basé à Cholet, et j'en saurai encore plus quand tout fonctionnera. Son prix de 150 € est à comparer aux 40 $ de celui-ci qui veille sur mon circuit de bord depuis 13 ans .... Pour être parfaitement honnête (peut-on l'être à moitié ?), il faut rajouter à ces 40 $, 20 $ pour le breaker de 5A que l'OVM fait "sauter".

L'idée qu'on pourrait se contenter d'une lampe même d'un flash clignotant me parait illusoire. Le temps que le pilote prendra pour réagir est supérieur au temps qu'il faut pour qu'il y ait des dégâts.  Il faut couper l'arrivée d'énergie dans le circuit de bord et il faut automatiser la coupure pour que ça"saute" au premier pic.
La meilleure manière semble être de faire cette coupure entre l'alternateur et le régulateur, c'est le choix final de Bob NUCKOLS. A cette fin, il ne faut pas employer un relai de type automobile qui est prévu pour commuter du 12V mais un relai capable de commuter une tension d'une petite centaine de volts qui est présente quand le circuit d'alternateur est ouvert. Le modèle préconisé est le TYCO T9AP5D52-12 (12, car sa bobine fonctionne en 12 V)

Pour conclure (c'est une blague Very Happy ), les dégâts causés par une surtension ne sont pas les mêmes qu'il y a 10 ou 15 ans. Les appareils modernes (VHF, XPONDER, EFIS, ect) ont de larges plages pour la tension d'alimentation. Ils peuvent souvent être monté indifféremment en 12 ou 24 V et sont donc insensibles à une divagation du régulateur. C'est plutôt du coté de la batterie que les risques sont concentrés.

Michel
avatar
RIAZUELO

Nombre de messages : 935
Localisation : CHOLET LFOU
Constr./proprio. : Constructeur VLA F-PMTR
Date d'inscription : 23/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Régulateur Ducati sur Rotax 912

Message  CHARLIER le Dim 01 Oct 2017, 16:26

Bonjour,

Michel a écrit:Les explications de Claude au sujet de la borne C du régulateur DUCATI, développées dans l'article d'ULM MAGAZINE (voir le lien indiqué par Jean-Claude) me "trouble" un peu ...

Nous sommes d’accord, mais peut-être pas exactement sur les mêmes fondements.
Je suis d’accord qu’il faut ajouter qu’en sus de la photo, c’est tout l’article qui est « journalistique ».
Mais peut-on se plaindre d’être pris en traître ? nous sommes dans ULMag qui répercute une annonce commerciale faite au salon ULM de BLOIS 2017.
L’objectif du communiqué de LORAVIA est de promouvoir un régulateur adapté aux batteries de leur offre et si ce n’était pas le cas Monsieur Claude Kieger devrait faire un autre job que président de LORAVIA  Very Happy

Mais cela est-il fait au détriment de toute vérité ? de problèmes inventés ou de solutions purement bidons ? je ne le pense pas.
C’est très loin d’être indispensable à de bonnes affaires et même, c’est ma conviction, particulièrement propices à se casser la figure !

Bon, l’annonce est faite et …il nous reste à réfléchir ! nous sommes d’accord.

Michel a écrit:J'avais en tête que que C venait de Check, c'est à dire contrôle. C'est le moyen qu'a le régulateur pour "voir" la tension qu'il produit (et pas de s’exciter !) afin de faire son boulot de régulateur grâce à une référence de tension qu'il a en interne.

Comme je décode ce que, notamment, dit LORAVIA, c’est le bloc derrière la cosse C qui permet de « voir » qui semble être en défaut et ce bloc qui, dégradé, calcule de manière récursive en induisant une légère perte, conduit à l’emballement.
Cela ne semble pas si improbable… qui va nier que le DUCATI pose problème dans certaines situations... et que ces situations se sont trop souvent rencontrées et, sont souvent conjuguées avec une température de fonctionnement élevée ?
D’autre part, le schéma (comme fourni par MARC314) montre que le bloc suivant la borne C pilote et une résistance de valeur fixe est utilisée afin d’obtenir la coupure à 14 volts (true RMS) en sortie mesurée 13.8 (donc aussi sur la borne C)

On notera que les condensateurs électrochimiques sont des 105°C et que la chaleur est le facteur qui agit le plus couramment sur la durée de vie d’un condensateur et que si, dans le cas de ce type de condensateur le diélectrique ne peut se percer, les vibrations (encore elles ?!) ne sont pas l’amie de la gelée conductrice.

Est-ce cela que des travaux permettent de mettre en évidence ? je n’en sais rien, mais c’est une (bonne) question à poser à LORAVIA ou plutôt écouter ce qu’il voudra en dire… (et avec des fous comme nous il a pas beaucoup de chance de s'en tirer sans séquelles)  Very Happy  Very Happy  Very Happy    
Michel a écrit:Le dispositif de protection contre les surtensions qui est présenté…
D’accord, le propos n’est pas de juger et de déterminer le «meilleur» système car il est fonction de divers paramètres spécifiques et surtout de ce que l’on souhaite (doit-devrait) contrôler.
Mais c'est une offre "fonctionnelle" qui inclut un paramètre "température" intéressant et relativement novateur.  
Michel a écrit:L'idée qu'on pourrait se contenter d'une lampe même d'un flash clignotant me parait illusoire. Le temps que le pilote prendra pour réagir est supérieur au temps qu'il faut pour qu'il y ait des dégâts.
Oui bien sûr, mais là aussi cela dépend de ce que l’on surveille et dans le cas de l’échauffement anormal de la batterie (pour qu’elle que raison que ce soit) la rapidité nécessaire est bien différente d’une hausse de tension sur une vielle radio. Et de plus cela, comme tu le soulignes à juste titre, est bien « digérée » par les appareils actuels.
(Toutefois, alors que les circuits de protection contre l'inversion de polarité sont bon marché et très répandus, j’ai un ami qui vient de brancher sa SBS8 à l’envers (!) (c’est trop long a expliquer, mais il a des circonstances vraiment atténuantes) et sa VHF et son xpdr BECKER tout neufs sont parti en réparation (500 EUR !)
Michel a écrit:La meilleure manière semble être de faire cette coupure entre l'alternateur et le régulateur
C’est aussi mon avis.
Toutefois, comme l'éclatement d'un condensateur électrochimique de 22000µF 25 volts pourrait (avec un peu (plus) de malchance) mettre la batterie en court-circuit, il m'avait paru utile (et pas cher) de prévoir la coupure APRES également .
Mais comme déjà signalé, les multiples sécurités et possibilités aboutissent aussi à un système trop personnel et trop compliqué à intégrer.

Michel a écrit:C'est plutôt du coté de la batterie que les risques sont concentrés.
100 % d’accord, et c'est particulièrement vrai avec une batterie lithium qui est a traiter avec la plus grande prudence.  (Il faut remarquer que c'est bien cet aspect que LORAVIA vise avec sa mise en garde et ses propositions).

Sans rapport direct et sans comparaison notamment en terme de puissance (et technologie) installée EVIDEMMENT mais je regarde de très très (très) près le Silent 2 ELECTRO d'ALISPORT (agent Yankee-Roméo) et si l'AD ne me fait pas peur et (hélas  Very Happy ) ne me détourne pas, c'est une image qui n'est pas "journalistique" : https://assets.publishing.service.gov.uk/media/59c8f175e5274a49c07f4704/AAIB_S3-2017_G-GSGS.pdf

CHARLIER

Nombre de messages : 342
Localisation : Dalhem, Belgique
Constr./proprio. : MCR01 ULc n° 135
Date d'inscription : 02/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Régulateur Ducati sur Rotax 912

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum